Une restauration « revisitée » par des entrepreneurs d’un nouveau genre

20 août 2021

Ces entrepreneurs d’un nouveau genre ont été formés dans les écoles de commerce et sont « digital natifs ». Ils sont agiles et ont pris le chemin des fourneaux avec enthousiasme pour concevoir des restaurants comme des lieux de vie,  mêlant expérience et convivialité. Ils dessinent, par leur aventure, l’image d’espace de restauration idéal.

  • Ces néo restaurateurs contrôlent les marqueurs de gestion au mieux, du coût matière aux frais de personnel en passant par la cohérence des prestations (saisonnalité, carte réduite, impact carbone). Ils investissent sur la qualité des produits et leur goût. Ils misent autant que possible sur la proximité, l’écoresponsabilité et le « vivre ensemble ».
  • Ces professionnels du moment utilisent aussi et sans modération tous les outils numériques à leur disposition. Ils mettent une attention particulière à s’entourer de compétences externes pour renforcer la visibilité de leur établissement. Ils utilisent de nombreux canaux de vente pour satisfaire une communauté. Ne s’attachant plus à un lieu mais plutôt à un mode de consommation. Une population qui impriment la marque sous toutes ses coutures.
  • Autre chapitre prioritaire de ces chefs d’entreprise demeurent les ressources humaines. Ils accordent beaucoup d’importance à la bienveillance et au bien être des équipes. Cette priorité garantit à ces entreprises une fidélisation efficiente des personnels et un meilleur accueil des clients sur les restaurants. Un axe de développement dans l’air du temps à la vue des difficultés de recrutement rencontrées dans le secteur de la restauration aujourd’hui.

Par ces trois points importants, il convient de dire que nous changeons notre façon de nous restaurer. Une recherche d’essentiel, de simplicité mais aussi de services et d’expériences client sont désormais les indicateurs d’une restauration d’avenir.

Bref, ce que les grandes maisons offrait auparavant et que le présent décide de transposer vers d’autres centres de profit.