Redéfinir des modes opératoires pour la restauration

23 juillet 2021

 

En observant l’évolution de vie de nos sociétés contemporaines, nous pouvons nous projeter vers les prochaines décennies. Comme évoqué sur notre dernier article, Facilité et charge zéro pour le consommateur  , Nous faisons le constat aujourd’hui que la notion de service favorise l’émergence de nouveaux outils prioritairement. Les solutions mettant à profit une amélioration de cette relation, participent à une véritable expérience des utilisateurs.

COCORESTO’ oriente désormais ses solutions numériques en s’inspirant des nécessaires transformations survenues pendant la crise sanitaire actuelle et à venir. Pour exemple, nous pensons que des modes opératoires nouveaux dans la restauration sont nécessaires à la mutation de notre profession. Le contexte économique et salarial envahit désormais la place. Mais la nécessité de conserver la qualité de service et d’accueil reste obligatoire à nos métiers.

Pour preuve, la mise à disposition prochaine de la prise de commande autonome avec paiement enchainé par COCORESTO’ pour réserver de chez soi ou bien commander sur place son repas au restaurant afin d’intégrer la distanciation et limiter les regroupements. Elle permettra au client de s’engager dans sa démarche de consommation. Lui offrira aussi une meilleure gestion de son temps. Les équipes des établissements pourront, par conséquence, se focaliser sur l’accueil et la force de vente additionnelle. Le prépaiement venant finaliser l’acte d’achat et sécuriser la réservation. Ce mode opératoire garantira également une gestion des fabrications plus efficientes pour les professionnels donc de meilleurs ratios et surtout moins de gaspillage alimentaires grâce à une rotation optimale et c’est un économe qui vous le dit !